Haïti - SACHA

2018-2021 : Projet SACHA - SAnté de la Communauté éducative en HAïti

Après avoir participé aux PROCEDH 1 et 2, le RES poursuit son implication au sein de la communauté éducative de Port-au-Prince avec un projet de mobilisation de la société civile haïtienne autour de la promotion de la santé à l’école pour une éducation de qualité. Ce projet est porté en Haïti par le Centre d’entrainement aux méthodes d’éducation active - Haïti (CEMEA-Haïti). En Belgique, les partenaires sont SOLIDARIS et l’association Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale (LHAC). Le projet est soutenu par Wallonie-Bruxelles International.

 

L’objectif est de contribuer à l’amélioration des conditions d’apprentissage et d’enseignement dans six établissements scolaires de Port-au-Prince soit deux lycées et quatre écoles municipales. A travers ces six établissements pilotes, le projet bénéficiera à 9000 élèves et leurs parents, aux 460 personnels scolaires, aux quatre syndicats de l’éducation membres de l’Internationale de l’Education et leurs membres, et aux autres acteurs gravitant autour de ces communautés éducatives.

Pour parvenir à la réalisation de l’objectif général, ce dernier a été décliné en trois objectifs spécifiques :

  • Objectif 1 : Renforcer sur 3 ans, la mise en place d’instances locales décisionnelles et participatives pluri acteurs sous la forme de comités d’éducation à la santé, citoyenneté et protection sociale (CESCPS) au sein d’établissements scolaires pilotes.
  • Objectif 2 : Sensibiliser et mobiliser le personnel enseignant des 6 établissements participants autour des enjeux de santé et bien-être au travail, et de protection sociale.
  • Objectif 3 : Contribuer à l’implantation d’un modèle de promotion de la santé et du bien-être auprès des communautés éducatives haïtiennes .

Dans la continuité des actions initiées dans le cadre du PROCEDH II, le RES va appuyer le renforcement des CESCPS. Composés d’élèves, d’enseignant·e·s, de parents d’élèves, de membres de la direction et de personnels de soutien, les CESCPS ont besoin d’assurer leur pérennité, notamment en poursuivant leur structuration, en faisant monter en compétences leurs membres et en poursuivant la mise en place de projets de promotion de la santé et du bien-être.

L’objectif du RES sur les trois ans étant de parvenir à une autonomisation de ces instances scolaires de promotion de la santé, le projet prévoit une démarche participative et pluri-acteurs.