Pour les enseignants de Suisse romande, le travail ce n’est pas toujours pas la santé !

Romain Chave
5 Septembre 2017

Le Syndicat des enseignants romands (SER) a rendu public les résultats d’une enquête sur l’état de santé du corps enseignant romand réalisée en collaboration avec l’Institut universitaire romand de Santé au Travail. Cette enquête a été menée auprès de 5500 enseignants.

Quelques conclusions de l’enquête :

  • 83,8% des répondants affirment qu’enseigner représente un défi positif,
  • Deux tiers des enseignants trouvent leur activité stressante
  • Plus d’un enseignant sur deux a l’impression de devoir « tenir le coup »
  • 60% des enseignants considèrent que leur état de santé se dégrade au fur et à mesure que la période scolaire avance
  • En moyenne, les participants ont estimé avoir donné 10,8 jours de cours alors qu’ils auraient dû rester à la maison pour se soigner
  • 40,8% des professionnels de l’éducation n’arrivent pas à déconnecter de leur métier
  • Il ressort de l’enquête que l’état de santé des enseignants est inférieur à celui de la population suisse en général

Pour le SER, il est évident qu’un vaste effort de prévention doit être mis en place dans deux domaines particuliers : les conditions de travail et le soutien hiérarchique. Plus d’informations disponibles ici.