Le CESE adopte son avis pour des élèves en meilleure santé

CécileM
15 Mars 2018

Le RES a assisté à l’adoption de l’avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur la santé des élèves, lors de son assemblée plénière, le 14 mars à Paris.

En ouverture, le président du CESE, Patrick Bernasconi, rappelle le rôle essentiel de la société civile qui se veut être un relais, un trait d’union pour remettre les attentes et les préoccupations de la population aux pouvoirs publics.

Les rapporteurs, Jean-François Naton (groupe CGT) et Fatma Bouvet de la Maisonneuve (personnalité associée) présentent les préconisations effectuées dans ce le cadre de cet avis et articulées autour de 3 axes principaux : le renforcement de l’implication dans les actions de prévention, la garantie d’une réponse adaptée et rapide aux besoins des élèves, et la valorisation, l’évaluation et le contrôle de l’action de l’école sur la santé.

Tenant compte de l’urgence d’adresser les inégalités croissantes d’accès aux soins sur le territoire français et du fait que l’école constitue, dans certains cas, le seul accès aux soins et à la santé, cet avis propose d’impulser un changement et insiste sur la nécessité de passer de la théorie à l’action.

Nous soulignerons également l’intervention du Ministre de l’Education Nationale français, Jean-Michel Blanquer qui insiste sur la mission de la santé de l’élève dont l’Ecole ne peut se dédouaner et qui doit être envisagée comme « pleine et entière avec le suivi médical et l’éducation à la santé ». Dans ce sens, il évoque le travail de collaboration étroite entre le Ministère de l’Education et le Ministère des Solidarités et de la Santé autour de  4 engagements : l’articulation de la politique de santé scolaire avec la politique de santé publique, la coordination de l’accès à la santé avant l’âge de 6 ans, le développement d’outils-ressources destinés aux familles, et la mise en place d’actions concrètes de prévention et d’éducation à la santé au sein des établissements.

Pour accéder à l’avis sur la santé des élèves, cliquer ici.